J’ai découvert récemment Pinterest, site communautaire qui permet de transformer son écran en un grand tableau en liège, où on peut « punaiser » (« to pin » in english) tout ce qu’on veut au détour de nos explorations du net.

 

J’appréciais déjà le concept de polyvore, assez proche et plutôt réservé aux fringues, mais sur Pinterest,  c’est à la fois plus brute et moins fouillis : l’interface est simplissime, et donne la possibilité de classer ces coups de coeur, ce qui permet de retrouver plus facilement les élements enregistrés  !!!

Le principe est super simple : vous pouvez enregistrer sous Pinterest n’importe quelle image du net (il faut télécharger l’outil « pin it » fourni) : celle-ci s’enregistre avec l’adresse de sa page d’origine, donc par extension, vous pouvez aussi y enregistrer vos site favoris.
Vos pins (éléments punaisés) peuvent être « rangés » dans vos différents tableaux à thème (« board« ), que vous créez vous même, en fonction de vos envies : vous pouvez ainsi créer des  boards aussi variés que : chaussures (totalement au hasard celui-ci, c’est pas comme si j’aimais les chausssures !), recettes de cuisine, rouge, fleurs, bricolage, bouquins, etc …

Bien entendu, et c’est ça qui fait tout le charme, vous pouvez également vous balader à l’infini parmi les boards des membres, et ainsi faire des découvertes super sympa, d’autant que le public est très large, et qu’on trouve vraiment de tout pour tous les goûts (pas que de la fashionista, ça aère parfois !!!). Pendant votre balade, vous pouvez décider de suivre (follow) plusieurs (ou tous) les board d’un membre, re-punaiser (re-pin) tout ce qui vous plait, ou plus classiquement indiquer que vous aimez (like)

Voici un extrait de mes premiers pins :

Pour s’incrire, il faut demander une invitation (request a invit) : c’est ce que j’ai fait  il y a quelques jours, et la réponse est arrivée dans les heures qui ont suivi.

Une dernière précision : le site est en anglais, mais même si vous n’êtes pas fluent, c’est pas bloquant, vu la simplicité d’utilisation.

Bref, j’adore :  le seul problème, c’est l’addiction, très forte : une fois connectée, difficile de le quitter …

Allez vite faire un tour, et dites-moi ce que vous en pensez !!!